Comment aborder l’automne en mode cocooning


Bien être / 11 novembre 2019

Cet article a été rédigé dans le cadre du carrousel d’articles organisé par Manon de Melle Apothicaire sur le thème « Vivre l’automne au naturel ».

L’automne n’est pas ma saison préférée. Il fait froid, gris, les jours raccourcissent, il pleut beaucoup…
A l’image des arbres perdant leurs feuilles, je me flétrie également, ronchonne souvent et attend avec impatience le retour du printemps.
Et oui… je suis une fille de l’été ! 

Mais justement, l’automne invite à l’introspection, au retour à soi. 

Au lieu de voir cette saison sous un angle mélancolique, cette année je me suis lancée le défi de l’appréhender différemment. 

Peut être avez-vous déjà entendu parler du Hygge (qui se prononcerait Hou-ga) ?

Cest une philosophie de vie qui nous vient tout droit des pays nordiques pour nous apporter confort et réconfort au quotidien.

Source : Les défis des filles zen

C’est apprécier les plaisirs simples du quotidien, se réchauffer l’âme et le coeur avec ce que l’on possède déjà, se créer un environnement chaleureux, partager des moments de bonheur avec nos proches et vivre le moment présent, tout simplement et avec bonheur.

Cet article n’est pas dédié à cet amour de la vie made in Danemark car il y aurait tant à dire que je n’ai pas encore intégré complètement. Néanmoins, ce dont je vais parler ensuite fait souvent écho au Hygge ce qui m’amène à l’évoquer. 

Aussi, lisant de plus en plus que la slow attitude est la clef de la sérénité, je suis l’exemple de mon chat et m’attache à faire perdurer, dans notre foyer et dans nos coeurs, la chaleur et une atmosphère cocooning !

Photo personnelle non libre de droit

Mes 10 plaisirs pour cocooner pendant l’automne

Je m’autorise à ralentir 

J’écoute mon corps et j’apprends à faire les choses plus lentement. Facile, je suis en convalescence pour une récente opération du genou ^^

En pleine conscience et à l’écoute de mes émotions et de mon corps, je lâche prise sur la pression que je pourrais me mettre. J’accepte mes faiblesses du moment et me fais confiance pour rebondir (ce qui ne tarde pas à arriver d’ailleurs).

Je m’attarde sur ces petits riens qui  font tout dans notre quotidien. Ces détails qui me font du bien. Un sourire échangé, un éclat de rire, une grasse matinée, bien au chaud pelotonnée contre mon homme. 

J’éprouve de la gratitude

Parce qu’aujourd’hui nous sommes toujours plus attirés parce que nous pourrions avoir, entraînés par notre société consumériste, nous oublions d’observer et d’apprécier ce que nous avons déjà

J’avoue que je ne croyais pas beaucoup aux bénéfices d’éprouver de la gratitude au départ. Mais il s’avère que cela me donne le sourire à chaque fois ! 

J’éprouve de la gratitude de pouvoir aller chercher ma fille à l’école à 16h30 tous les jours, de pouvoir partager autant de temps avec mes deux princesses et d’être autant épaulée par mon mari. Notre maison actuelle n’est pas vraiment à notre goût mais nous mettons en valeur ce qu’elle nous apporte de bien pour l’instant. Il y a tellement de choses que nous pouvons apprécier et que l’on oublie, happés par notre quotidien stressant alors que cela est tellement gratifiant de les mettre en perspective !

Photo personnelle non libre de droit

Je bois une boisson chaude

Au petit déjeuner, à côté de la tasse de ma fille aînée, je verse un 2e chocolat chaud pour moi. Mon plaisir retrouvé dès que les journées se refroidissent. C’est totalement Hygge en plus ! Bon, je n’ai pas encore réussi à abandonner le lait de vache, pour elle comme pour moi malheureusement, le lait végétal d’amande donnant un goût particulier dont ne nous sommes pas encore habituées… Je réessayerais avec cette recette de chocolat chaud avec du lait de noisette ou d’avoine peut être.   

Je coupe mon téléphone le soir

Ah ah alors ça, c’est un effort considérable pour mon homme et moi ! Pourtant convaincus des effets néfastes sur notre énergie et notre bien être, nous parvenons à moitié à en limiter l’utilisation devant nos filles. Mais c’est toujours la dernière chose que nous coupons avant de nous endormir… Surtout que j’ai fini mon livre de chevet. Captivée par sa lecture, je n’ai pas anticipé l’achat du suivant…

Pourtant un bon bouquin, un massage (mon mari adore masser, je suis chanceuse ^^), ou une relaxation c’est nettement plus bénéfique pour aider à s’endormir et bien se reposer.

Je tamise les lumières à la tombée du jour

« C’est la nuit ? » me demande Choupie, ma fille aînée de 4 ans. Oui, le soleil se couchant tôt (beaucoup trop tôt… ah non, on a dit pas de mélancolie !), il est temps d’allumer dans notre maison. Mais en début de soirée, j’aime à garder les lumières tamisées. Pour ne pas exciter ces petits yeux qui bientôt se fermeront, pour rendre notre salon un poil plus doux et chaleureux.

Et puis tient ! Je vais m’inspirer des Danois et allumer des bougies pour parfaire mon ambiance cosy. 

Je désencombre et réaménage notre maison

Régulièrement, il nous vient l’envie de déplacer les meubles, de revoir l’aménagement de nos espaces de vie. C’est bien plus présent en ce moment puisque nous vivons davantage dans notre séjour et moins dans le jardin. Surtout le canapé que j’ai clairement colonisé depuis ma récente opération du genou. C’est devenu mon espace préféré de repos et de bureau !

Nous poursuivons notre besoin de désencombrer, d’éclairer notre maison et de l’alléger de tout le superflu. Nous cherchons de nouvelles astuces de rangement pour nous simplifier le quotidien, pour nous mais également pour nos filles (autonomie et réduction des frustrations, …)

Désencombrer sa maison apporte énormément de bénéfices comme :

  • Avoir l’esprit plus léger,
  • Ne pas perdre de temps à chercher ses affaires,
  • Avoir un intérieur plus propre et passer moins de temps à faire le ménage, 
  • Economiser de l’argent,
  • Eviter le gaspillage.

J’aime me blottir contre ma famille le soir

Et dans notre salon justement, j’aime à nous retrouver tous les 4, installés confortablement sur notre graaaaand canapé, à lire des histoires, à nous raconter nos journées. Le soir après le dîner, c’est notre rituel de nous installer pendant qu’elles boivent leur biberon. 

C’est sur ce même canapé que, munis d’un grand plaid en guise de cachette, naissent de superbes moments de complicité parent-enfant / soeur-soeur !

Partager ces moments là sont précieux. Une notion qui prend de plus en plus de sens et d’importance à nos yeux. 

J’aime découvrir la nature automnale

Pour moi qui suis beaucoup enfermée chez moi actuellement, j’apprécie nettement plus mes sorties occasionnelles, le froid piquant mes narines et les rayons timides du soleil (surtout le soleil !!).

Je me surprends à observer plus attentivement la nature changeante. Je cherche les signes de l’automne pour les évoquer avec Choupie. Au détour de nos promenades, nous ramassons des feuilles mortes, des marrons, ….

Prochains trésors à ramener : des pommes de pin pour notre décoration hivernale naturelle !

Photo personnelle non libre de droit

J’aime prendre le temps de jouer

A l’automne et à l’approche de l’hiver, il est plus courant de se retirer à l’intérieur de son foyer. Les sorties moins nombreuses dans les parcs ou ailleurs, il est alors agréable de se retrouver en famille ou entre amis, autour d’une table et d’un… plateau de jeu ! Nous adorons les jeux de société et provoquons davantage les occasions de jouer ensemble, habitude que nous avions un peu délaissée ces dernières années.

Un plaisir partagé par notre entourage, ce qui m’a donné l’envie de proposer une fête de Noël plus tournée vers le plaisir, le partage et la découverte (ce qui fera l’objet d’un autre article).  

J’aime préparer Noël

Justement, cette année, je suis bien plus en avance qu’habituellement et mon calendrier de l’avent DIY pour mes filles est quasiment prêt. Je me surprends à rêver de ce que nous pourrons leur organiser comme activités, découvrir leur yeux émerveillés devant les illuminations et les marchés de Noël. J’aime à penser aux valeurs que nous souhaitons leur transmettre. 

En terminant d’écrire cet article, le soleil s’est couché. J’ai allumé mon luminaire qui diffuse une douce lumière apaisante. Je tape « Hygge music » sur YouTube, un peu par curiosité. Me voilà à écouter une playlist relaxante et chaleureuse. Sur fond d’accords de guitare et de voix envoutantes, quelques bougies allumées ici et là, le plaid sur les genoux, j’écris mes dernières phrases en attendant tranquillement le retour de ma petite famille. 

Finalement, c’est pas si mal l’automne 😉

Photo personnelle non libre de droit.

Cet article fait partie du carnaval d’articles dédiés au Vivre l’automne au naturel organisé par ma copine blogueuse Manon, rédactrice sur le blog Melle l’Apothicaire. Huiles essentielle, luminothérapie, baume respiratoire naturel, randonnée en forêt … , il y a de chouettes idées à découvrir pour passer un automne au naturel. 

Et vous ? Est-ce que l’automne est une saison que vous savez apprécier ? Pourquoi ? 

Partagez !

Vous aimerez aussi

Une réponse à « Comment aborder l’automne en mode cocooning »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.