4 avantages à utiliser des cotons lavables pour le change de bébé


Diminution des déchets / 20 janvier 2019

Rapidement après la naissance de Choupie, nous avons tenté l’expérience des cotons lavables. A l’époque, alors que nous n’étions que très peu au fait des petits gestes « écolo » (si ce n’est éteindre la lumière en quittant une pièce), nous étions néanmoins sidérés par la quantité de cotons que nous nous apprêtions à utiliser et surtout à jeter !

Je me suis alors documentée pour connaître les alternatives aux carrés jetables. C’est ainsi une des premières choses que nous avons modifié dans nos habitudes de consommation. Les cotons lavables nous servent dorénavant pour le change et remplacent également mes carrés démaquillant. 

Je ne vais pas vous faire de tableau comparatif entre plusieurs marques, pour la simple et bonne raison que je n’en ai testé qu’une seule : Les Tendances d’Emma. J’ai adhéré à leur vision et à leurs produits donc je n’ai pas eu besoin de chercher ailleurs. 

Dans cet article, je vais vous donner mon avis concernant les cotons lavables de chez Les Tendances d’Emma en espérant réussir à vous convaincre de changer votre routine hygiène / beauté ^^

Pourquoi utiliser des cotons lavables ?

Parce que c’est écologique.
Parce qu’à moyen terme c’est économique.
Parce qu’on ne risque pas d’être à court de cotons si on a oublié de faire les courses (et si on oublie de faire les courses et en plus de faire tourner une machine, c’est que votre charge mentale est saturée !)

Si, tout comme nous, vous débarquez dans la sphère écolo, c’est certain que vous vous posez plein de questions quant à utiliser des cotons lavables.
Comment les laver ? C’est plus cher ? Quelle rentabilité ? Est-ce que c’est de bonne qualité ? Je vais tâcher de vous aiguiller sur le sujet. Restez attentif !

Quels sont les avantages à utiliser des cotons lavables ?

  • C’est plus écologique

Alors, je me suis quand même questionnée au départ, si laver du tissu étaient bien plus écologique que de jeter des cotons à usage unique. La réponse est oui, la culture du coton étant la 3plus grosse consommatrice d’eau. Laver ses cotons en même temps que son linge est donc à privilégier. 

  • C’est rentable sur le moyen terme

Les Tendances d’Emma indiquent que nous pouvons réaliser 150 à 300 € d’économie selon les kits pour 4 à 6 ans d’utilisation. Le prix à l’achat peut paraître cher mais la qualité est au RDV. Pensez aux gains qui seront fait sur le moyen terme.

illustr_impact_coton_2.jpg
  • C’est pratique

Pas besoin de déchirer ses carrés de change en quatre, prenez un seul coton lavable que vous pouvez plier pour l’utiliser plusieurs fois. C’est notamment ce que je fais lorsque je me démaquille.

Autre astuce pratique : un filet de lavage est délivré avec le kit. Il est utile pour contenir les cotons sales puis il peut être glissé dans la machine et hop, le tour est joué ! Certes, cela demande plus de temps que de jeter son disque à la poubelle, j’en conviens, mais pour moi qui suis un peu feignante sur les bords, j’ai totalement adhéré à l’idée et n’ai pas fait machine arrière.  

Ce filet, je ne l’utilise plus depuis que nous avons emménagé dans une maison à étage. Je l’oublie trop souvent pour le descendre avant de lancer une machine et comme il se rempli très vite entre mes filles et moi, les cotons débordent du filet… Mais pendant deux ans, j’ai trouvé cela très pratique, ne serait-ce que pour les stocker une fois utilisés. 

mode emploi kit Eco chou
  • Ils sont tout doux

Principalement le tissu en bambou que nous avons choisis pour le change de nos filles. Le coton est biface, il a un côté hyper doux et l’autre un peu plus rèche. Lorsqu’ils sont neufs, il est bon de savoir un détail pas très agréable : ils peluchent. Heureusement, ça part après quelques lavages. D’autre part, ils perdent un peu de leur blancheur, surtout après le démaquillage mais il existe des recettes pour leur faire retrouver leur éclat. Je ne les ai pas encore testé, mais il paraît que ça marche bien !

Aujourd’hui, on aime avoir le choix et surtout, on a la possibilité de faire des choix. Et puis on est tous différents, ce qui convient à certaines personnes ne convient pas à d’autres. 

Les tendances d’Emma proposent ainsi l’achat d’un kit d’essai pour tester 3 matières différentes : le bambou, l’eucalyptus et le coton bio. Ils sont intégralement remboursés, y compris les frais de port, sous forme d’avoir lors d’une prochaine commande. J’ai moi même débuté avec ces kits gratuits et j’ai transformé l’essai (je ne suis pourtant pas fan de rugby!) en commandant les kits complets. J’avais également acheté des débarbouillettes pour les repas et je songe à changer ma routine ménage. Je teste et je vous en parlerai dans un prochain article, ça vous dit ?

Pour quelles utilisations est-ce que je conserve tout de même des carrés jetables ?

En effet, je n’ai malheureusement pas réussi à me débarrasser totalement des cotons jetables et ceci pour plusieurs raisons que je vais maintenant aborder :

  • Pour les selles de mon bébé

Dans le kit éco chou, il y a un coton et un gant de change. C’est un choix totalement personnel puisque ces gants de change sont adaptés pour nettoyer les selles de bébé. Mais n’ayant pas réussi à passer le cap, nous continuons donc avec les jetables. Nous utilisons ces gants de change comme des gants de toilette, pour laver les jolis petits minois de nos filles voire leurs corps entiers lors d’une toilette de chat. Et Choupie s’en sert également pour laver la baignoire lorsqu’elle prend son bain (accessoirement aussi pour se laver elle-même mais de façon plus épisodique dirons nous !)

gants de change
  • En voyage

J’étais assez contente de mon action avec les cotons lavables mais à l’écriture de cet article, je me rends compte que je peux encore mieux faire. Si, jusqu’à maintenant j’emportais des carrés jetables dans mes bagages, j’ai décidé, pour mes prochaines vacances, de faire voyager mes cotons lavables ! Mon action : reproduire ce que je fais chez moi en ajoutant une étape : prélaver les cotons avant de les glisser dans le pochon de cotons sales. Je pense que cela ne devrait pas me prendre plus de 30 secondes. Juste histoire qu’ils ne macèrent pas pendant une semaine, collés les uns aux autres… A tester donc.

  • Pour enlever le vernis à ongle

L’odeur de mon dissolvant étant tellement forte, je n’ose pas utiliser mes cotons lavables et préfère les disques jetables. Comme pour le point précédemment cité, je vais chercher des alternatives naturelles au dissolvant chimique, ce qui me permettrait de réduire davantage ma consommation de disques jetables.

Epinglez sur Pinterest !

Si je ne vous ai pas perdu en cours de route, dites-moi tout : est-ce que j’ai réussi à vous convaincre ? Qu’est-ce qui vous empêcherait maintenant de vous lancer avec le coton lavable ?

Partagez !

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.