De scolaire laborieuse à boulimique de formations


Développement personnel / 22 février 2021

J’ai toujours cru que je n’aimais pas apprendre. Bien qu’ayant été une élève studieuse pendant mon cursus scolaire, je me suis senti libérée une fois mon BAC+3 en poche. Pour moi, fini d’apprendre ! Je me suis rendu compte une dizaine d’années plus tard qu’en fait, il est important de se former tout au long de sa vie, et que cela peut être agréable et facile quand on a trouvé le carburant idéal pour cela 😉

Les informations contenues dans cet article proviennent de mes propres apprentissages et expériences ainsi que de mon propre point de vue.

Pourquoi se former tout au long de sa vie ?

Pour s’améliorer

Ce premier conseil est évident n’est-ce pas ?! Apprendre pour monter en compétence, changer de métier pour un job qui nous plaît davantage, obtenir une promotion et un meilleur salaire… 

Mais également afin de s’épanouir personnellement dans des loisirs ou des side project (créer une activité de couture à côté de son job, apprendre un instrument de musique, s’informer sur la permaculture et faire pousser ses fruits et légumes en préservant la biodiversité).

Pour s’éveiller et être maître de sa vie

Quand j’ai commencé à me former, à m’inspirer, j’ai découvert tant de choses que même 100 vies ne suffiraient pas pour tout connaître ! S’ouvrir à de nouvelles perspectives, donner un sens à sa vie, mieux se comprendre, faire des choix en conscience. Ne pas suivre un chemin tout tracé mais apprendre à le créer soi-même, bifurquer, tâtonner, décider de ce que l’on veut pour soi et non simplement se conformer aux codes dictés par notre société et les traditions.

A lire également : Etes-vous prêt à vous dépasser pour vous épanouir vraiment dans votre vie ?

Pour savoir rebondir

Et oui, c’est complément d’actualité en ce moment ! La crise sanitaire et économique que nous traversons actuellement nous y oblige. Repenser sa façon de travailler, de faire, de proposer ses services, innover, se réinventer, rebondir et s’adapter pour ne pas se rendre esclave de ce que l’on ne peut maîtriser. 

Outre cela, le progrès va de plus en plus vite et on peut vite être dépassé, notamment en terme de nouvelles technologies. En se formant, on reste dans la course !

En cours de formation blogging avec Cécile Bayard

Se forger ses propres opinions

J’ai longtemps eu des avis très tranché (et encore aujourd’hui je me laisse emportée avant de me raviser), mais je me rends compte que ce n’est pas si simple. Et que se contenter de rumeurs, de croyances, de suppositions… est certes le chemin le plus court et facile, mais non le plus bienveillant ni le plus fiable ! Comment faire alors ? En consultant des faits réels et vérifiés, en questionnant 2 adversaires dans un conflit, en restant neutre au préalable… par exemple. 

C’est l’ignorance, et non la connaissance, qui dresse les hommes les uns contre les autres.

Kofi Annan

Comment se former seul.e ?

  • les livres : la 1ère source de connaissance bien sûr et la plus abordable.
  • les MOOC : une formation interactive en ligne, ouverte à tous. 
  • les aides à l’emploi : pôle emploi, les CCI…
  • les formations en ligne : sur plein de sujets et thématiques différents, créées par des passionnés, certaines sont même référencées et finançables dans le cadre du CPF.
  • les contenus gratuits en ligne: articles de blog, vidéos sur YouTube, Podcast, réseaux sociaux, Newsletter, les webinaires…
  • les associations : des ateliers dispensés tous les mois en présentiel en échange d’une contribution à l’année pour être membre (ex : femmes de territoire, la Fédération Française des Métiers de l’assistanat et du Secrétariat auquel j’ai participé)
  • les meetup : une plateforme de réseautage social pour rencontrer du monde, des ateliers de formation sont également organisés.

Mais attention ! Le risque avec tout ça : c’est d’y passer ses journées ! 😁 Une fois que l’on tombe dans la marmite, on pourrait presque ne plus avoir envie d’en sortir, tellement c’est passionnant ! C’est ce qui est arrivé à Jimmy, mon homme, qui ne lisait que des BD étant jeunes, lisait 4 fois de suite une phrase sans parvenir à la retenir. Et qu’a t’il mit récemment sur sa liste de cadeaux ? Pas moins d’une dizaine de livres !! 

A lire également : Un roman pour changer de vie ?

Les 3 meilleurs carburants pour apprendre et retenir ?

Pour certains, c’est easy d’apprendre et de retenir. Ma petite soeur, en 1 à 2 mémorisations seulement, retenait tout un tas de choses. Mon papa, féru d’histoire et curieux de tout, a une mémoire d’éléphant ! Quant à moi, et bien, je me la joue plutôt Dori (un poisson rouge dont la mémoire est de moins d’1 minute, dans le Pixar Nemo si tu n’as pas la référence 😉)… j’ai du bachoter un max pour retenir la moitié de ce que j’apprenais… 

Quand un jour, déclic chez moi ! Suite à la naissance de ma fille aînée puis de la création de mon activité, je suis passée d’étudiante laborieuse à boulimique d’apprentissage et de formations ! Et pourquoi selon vous ?!

Parce que je trouve un sens dans mes apprentissages

J’ai lu plusieurs livres et des centaines d’articles qui traitaient de parentalité. Pour être éveillés dans notre rôle de parent, en connaître davantage que ce que nous pouvions voir autour de nous. Cela faisait donc sens pour moi, dès mon désir d’enfant. 

S’en ai suivi la découverte du développement personnel qui a illuminé mes possibilités et a contribué à être là où j’en suis aujourd’hui. Entreprenariat, finances, webmarketing, bien-être, slow Life, spiritualité… j’ai soif d’apprendre puisque cela correspond au sens que je souhaite donner à ma vie aujourd’hui. 

Parce que je suis animée, passionnée.

J’assimile bien mieux quand le sujet me passionne, (et je suis loin d’être la seule.) Parce que sinon, mes cours de techno, de maths et de physique ben… il ne m’en reste pas grand chose ! 😅 Tandis que là, je sélectionne mes lectures, j’ai à coeur d’en apprendre toujours plus sur des thématiques qui m’animent et de pouvoir partager cette connaissance autour de moi ensuite.

Pratiquer

Voilà le 3e ingrédient : expérimenter / pratiquer / tester / agir. 

La connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que de l’information.

Albert Einstein

Je l’ai dit maintes fois au début de mon coaching : « Je sais pourtant tout ça, je sais plein de choses ! » Oui, mais ce n’est pas suffisant. Ce qui fait la différence, c’est de vivre ces choses, c’est de s’entraîner, d’expérimenter. Cécile Bayard, il y a 2 ans, nous parlait de nous laisser traverser par nos émotions. Et moi je ne comprenais pas… Puis j’ai traversé cela début janvier 2021 en séance de coaching, de façon intense et je le dois dire aussi, douloureuse émotionnellement. Mais j’ai compris ce qu’elle voulait dire par là, parce que je l’ai vécu, je l’ai ressenti. Et intégré. Ce qui me permet de doucement commencer à prendre la maîtrise sur mes émotions, ce qui me semble être un des freins à ma réussite actuellement.  

Quel est votre rapport vis-à-vis de la formation de votre côté ? D’autres idées pour s’éduquer en dehors de l’école ? Partagez-les en commentaire et je mettrai à jour cet article avec vos bonnes idées 😊

Tu as aimé cet article ? Epingle-le sur Pinterest pour le retrouver rapidement !

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.