Comment contrôler sa colère d’adulte et décider de vivre une bonne journée


Développement personnel / 3 février 2019

En ce moment c’est dur pour moi. Que ceux qui n’ont jamais passé une mauvaise journée lèvent la main ! Je veux dire, une journée vraiment pourrie, une journée où se mêlent colère, irritation, irascibilité, tristesse, rage, culpabilité, honte et chagrin. De celles où l’on attend avec une telle impatience qu’elle se termine. Que l’on aille se coucher pour tout oublier et recommencer sur de bonnes bases le lendemain.

Sauf que parfois, cela ne suffit pas. Il m’arrive d’être irritée plusieurs jours de suite, une bonne nuit de sommeil n’apaisant pas ma tempête d’émotions. Et c’est dur à vivre pour toute la famille…

Photo by Christian Fregnan on Unsplash

Pourquoi est-ce si facile de passer une mauvaise journée ?

Si vous êtes comme moi, un ruminant de premier ordre (pas comme la vache hein, un ruminant comme une personne qui rumine quoi), vous savez de quoi je parle. Vous vous levez du mauvais pied, de mauvaise humeur. Ou bien quelque chose entache votre journée dès le matin et vous vous dites « ah bah la journée commence bien tient ! » 

8 conseils pour mieux gérer sa colère
Epinglez sur Pinterest !

Et quoique vous fassiez, rien n’ira. Vous serez maladroit, quelqu’un vous dira quelque chose de travers (ou en tout cas c’est ce que vous penserez). Un problème surviendra au travail, votre train aura du retard, vous oublierez d’acheter du pain en rentrant. Vous ferez cramer votre repas et pour couronner le tout, vos enfants vous brailleront dans les oreilles et traineront des pieds pour aller se coucher. Et comme vous êtes furieux, exaspéré et fatigué, leur comportement vous met hors de vous. Bref ! Il serait vraiment temps qu’elle se termine cette journée de m***e ! 

Photo by Ryan Franco on Unsplash

On rumine donc, une pensée noire entraîne une seconde pensée noire et ainsi de suite. On se noie dans un verre à moitié vide, on se dit qu’on est nul, que ça ne servira à rien.  Qu’on n’y arrivera jamais et qu’on se demande bien ce qu’on fout là. De toute façon, tout le monde est contre nous et ne nous comprend pas !

Nos émotions négatives jouent au ping pong. Nous sommes furieux contre tout et tout le monde, notre colère s’exprime de façon violente, on envoie valser les choses qui nous tombent sous la main (comme les portes du micro-ondes, – rest in peace – !)

Notre humeur est comme un brouillard gris voire noir qui nous tombe dessus. On a envie de tout envoyer balader, « le prochain qui vient me parler je lui fous mon poing dans sa g****e! » (décidément, c’est l’article grossier celui là ! – mais c’est parce que ça fait du bien ! -) 

Photo by FuYong Hua on Unsplash

Stop ! Et si on pouvait éviter de se dire tout le long « mais j’en ai marre ! Vivement que la journée se termine ! » Et si on pouvait arrêter de subir ces mauvaises journées jusqu’au coucher du soleil ?

Contrôler sa colère et vivre une bonne journée ou continuer de subir, il faut choisir !

Nous sommes responsables de notre vie. Nous avons le pouvoir sur elle, c’est à nous de décider, de faire des choix, de prendre les directions qui nous conviennent. On a le droit et le devoir de dire, tout simplement, stop, je ne veux pas vivre cette journée pourrie que je m’apprête à vivre.

Peut être l’avez-vous remarqué dans mes propos, mais c’est carrément du vécu ! Qui est-ce la reine des journées de m***e ? C’est moi ! J’entretiens tellement bien mon énervement, qu’en général le lendemain matin, il n’est toujours pas passé. Je suis ainsi capable d’enquiller une magnifique 2e journée, n’est-ce pas ? Dites-moi que pour vous aussi c’est pareil… siouplaît !

C’est grâce à Mylène Muller du site Les défis des filles zen que j’ai découvert cela. Tout comme nous avons la possibilité de vivre une mauvaise journée, nous avons le pouvoir de renverser la tendance et décider de vivre une bonne journée. C’est suite également à la lecture du roman d’Anthony Nevo, un influenceur en développement personnel qui m’a ouvert les yeux sur pas mal de choses.

Cela m’a fait tilt ! En fait, j’en suis capable, je peux le faire et surtout, je dois le faire. Pour moi premièrement, car, ressentir un tel sentiment de mal être, ce n’est franchement pas drôle ! Et puis pour ma petite famille, pour qu’eux aussi, ils puissent avoir le droit de vivre une journée douce et apaisée, de profiter de tous ces petits moments de bonheur. 

Photo by Ben White on Unsplash

Mes conseils pour contrôler sa colère 

Il est vrai que contrôler sa colère, retrouver le sourire et apaiser ses émotions demandent beaucoup d’effort. Cela demande une réelle motivation et du travail. Entretenir sa colère est beaucoup plus facile à faire, je vous l’accorde ! Mais ça en vaut tellement la peine.

Il existe de nombreuses méthodes qui nous aident à un retour au calme (comme pour les enfants ^^) et ainsi nous aider à remettre nos énergies en place.

Par exemple, comme Thierry Boiron, président des laboratoires Boiron dont vous pouvez écouter l’extrait d’une interview en cliquant ici, vous pourriez faire une thérapie cognitive et comportementale. C’est une thérapie brève pour travailler sur soi. J’en ai pratiqué une il y a quelques années et cela m’avait apporté beaucoup de bien à cette époque.

Cependant, moi, je vais vous donner d’autres méthodes que je pratique actuellement et qui m’apaise. C’est à dire qu’il m’arrive de moins en moins que je passe toute une journée en étant en colère. Je parviens à apaiser mon mental plus rapidement, à me raisonner et à me dire que cela n’en vaut pas la peine. Comment ? Voici mes astuces :

  • Faire de la méditation, de la relaxation ou simplement être dans l’instant présent et se concentrer sur sa respiration. Et, tout en respirant, essayer d’allonger les expirations au fur et à mesure, en comptant par exemple.
  • Faire une activité sportive qui défoule ou qui invite à l’introspection comme le yoga.
  • Pratiquer l’EFT (Emotional Freedom Techniques), une méthode que j’ai récemment découverte et qui marche très bien pour moi lorsque j’ai les nerfs en pelote ! Il s’agit de tapoter les points d’accupressure qui permettent de remettre les énergies en place. Je vous en parlerai certainement plus longuement dans un autre article.

A lire sur le même sujet : Découvrir l’EFT, une méthode pour libérer ses émotions.

  • Regarder jouer ses enfants, s’inspirer de leur insouciancerigoler de leurs « petites » bêtises.
  • Se faire couler un bain, prendre un bon livre, respirer et essayer de focaliser son attention sur autre chose que sur ses pensés noires. Détendez-vous, ce n’est plus à vous de gérer les enfants ^^
  • Sniffer et se badigeonner d’huiles essentielles (avec modération bien sûr, le dosage est super important !). Pour en citer quelques une, les huiles indiquées sont ainsi la lavande, l’ylang-ylang, la bergamote, le géranium, le bois de cèdre, la marjolaine, le citron, la rose, l’orange, etc. Mais attention à choisir des huiles de qualité ! Si c’est un sujet qui vous intéresse, je vous invite à aller consulter le blog de melleapothicaire. Il est tout nouveau, comme le notre, mais je suis certaine que, bientôt, les remèdes naturels n’auront plus de secrets pour vous !
  • Se dire que OK, ça va mal, et en même temps, que pourrais-je faire pour améliorer les choses ? Prendre du recul, accepter notre tempête intérieure, accepter que tout ne tourne pas toujours rond et trouver une solution pour que le soleil revienne sur notre fin de journée ! En plus, les enfants sont des éponges, donc ce ne sont pas eux qui vont vous aider à retrouver le sourire ! Mon petit doigt me dit que ce serait même le contraire en fait…
  • Le faire pour ses enfants, pour son conjoint, pour ces personnes proches qui n’ont pas méritées notre accès de colère. Et puis pour montrer le bon exemple à ses enfants.

A lire sur ce sujet : Comment éduquer nos enfants sans en avoir l’air ?

Apaiser son mental, son soi intérieur, rejaillira en positif sur son environnement extérieur. Croyez-moi, cela fait beaucoup de bien ! J’ai encore du chemin à parcourir mais je suis déjà tellement fière du moi que je deviens, des efforts que je fournis au quotidien !

Photo by Brooke Cagle on Unsplash

Allez courage ! Vous savez maintenant qu’aucune journée ne doit être perdue. Toutes nos journées en valent la peine, pourvu qu’on leur laisse la possibilité de nous rendre heureux !

Si vous aussi, vous êtes sujettes à des tempêtes d’émotions que vous avez du mal à gérer, je vous invite à écrire dans les commentaires si cet article vous a été utile. Si vous utilisez d’autres techniques qui ont fait leur preuve, vous pouvez également nous les communiquer ! 

Partagez !

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.