Quels bienfaits ai-je tirés de mon stage de Yoga de 3 jours ?


Bien être / 1 septembre 2019

Vous entretenez votre voiture non ? Vous l’emmenez au garage pour les contrôles techniques, lui faites faire les réparations nécessaires pour qu’elle aille le plus loin possible. Vous lui donnez du carburant pour qu’elle puisse avancer et peut être même que vous la lavez pour qu’elle soit propre, plus ou moins souvent. Non ?

Et qu’en est-il de vous ? Est-ce que vous prenez soin de votre corps et de votre esprit pour vivre sereinement le plus longtemps possible ? 

C’est une métaphore employée par Marie-Cécile, ma professeur de yoga et organisatrice du stage de yoga « Trouver son centre » auquel j’ai participé fin juillet, dans le Doubs.

Pourquoi avoir assisté à ce stage et quels bienfaits en ai-je tirés ? Je vous dis tout dans la suite de cet article 😉


Pourquoi m’être inscrite à ce stage de yoga ?

Pour trouver mon centre et prendre soin de moi

Ça me titillait depuis un moment ! Avec ma découverte du yoga et du développement personnel, j’avais cette envie d’approfondir ma pratique, prendre soin de mon corps et de mon esprit. J’avais ce besoin de me poser tranquillement pour retrouver mon alignement et répondre à tout un tas de questions que je me posais et pour lesquelles je ne parvenais plus à trouver de réponse.

Les semaines d’avant vacances ne m’ont pas été très sereines. Je me suis imposée une pression inutile et surtout contre productive. Je sautais d’un sujet à un autre sans me mettre à l’action. Je doutais de tout et surtout de moi.

J’avais donc besoin de me reconnecter à mon coeur et à une bonne énergie. J’avais ce désir de retrouver un bien-être et une conscience apaisée. Alors le stage de Marie-Cécile « Trouver son centre » est tombé à point nommé !

Vous aimez cet article ? Epinglez-le sur Pinterest, merci !

Pour la découverte d’un stage de yoga

Je pratique le yoga en cours collectif depuis 1 an maintenant et j’adore ! Pour moi qui ai tendance à me trouver des excuses pour justifier mon manque de courage quant à me rendre à ma pratique sportive chaque semaine (oui, le sport ce n’est pas trop mon truc !), j’ai été plutôt assidue cette année. Et ce, même en période d’hiver (brrrr, faut vraiment que je ressorte là ?!). Ce qui m’a aidé également est d’avoir eu cours le midi et non le soir comme habituellement. Comme quoi, il est important de se trouver une activité qui plaît.  Ainsi, m’immerger dans le monde du yoga pendant plusieurs jours afin d’en approfondir les postures (entre autre) m’attirait fortement. 

J’étais curieuse de vivre une expérience en groupe et en vase clos également. Moi d’ordinaire plutôt introvertie, j’avais la volonté d’aller de l’avant, de m’ouvrir aux autres et d’expérimenter une aventure inhabituelle. J’étais désireuse de découvrir un moment unique et de faire connaissance avec des passionnées de yoga et bien-être.

Lors d’un stage comme celui-ci, on ne pratique pas uniquement le yoga sous forme de posture comme on pourrait le penser (eh non, je n’ai pas passé ma journée dans la posture de l’arbre ou encore les fesses en l’air dans celle du chien !). Le yoga est un art de vivre et engage le corps physique certes. Mais il invite également à la relaxation, à la maîtrise de la respiration et de la méditation afin d’éveiller à la pleine conscience et à une attitude positive au quotidien. Devenir yogi c’est aussi prendre soin de son corps en lui fournissant une nourriture de qualité et saine. J’avais donc cet élan de découvrir tout ce qui allait pouvoir nourrir l’objet de ce stage pour me faire vivre un moment formidable ! 

Quels bienfaits en ai-je tiré ?

Enormément ! Le dessin ci-dessous illustre bien le ressenti des stagiaires et de moi même suite à ce stage de yoga 🙂

Dessin personnel

La bienveillance commence par soi

L’hôte du lieu où nous avons séjourné (j’en reparlerai plus bas), nous a guidé dans une activité de création de mandala au pastel sec  au cours d’une après-midi. Tout d’abord emballée par l’idée, je me suis rapidement vue confrontée à ma « perfectionnite aiguë » ce qui m’a particulièrement troublée. Nous toutes avons été confrontées à nos démons d’ailleurs pendant cette activité, mais nous avons formidablement été épaulées par Sandrine qui a su poser des mots réconfortants sur nos émotions.

Avec le recul, une fois mes émotions passées, j’ai assimilé le fait que j’étais beaucoup trop exigeante envers moi-même, ce qui m’empêchait de prendre plaisir à tester de nouvelles choses. Je dois également accepter de me tromper en trouvant  comment rebondir efficacement et rapidement (avant de sortir le fouet !). 

J’ai à coeur d’être bienveillante avec mes filles et avec ceux qui m’entourent, mais je ne le suis malheureusement pas avec moi même. J’ai appris, grâce à ce stage de yoga, qu’il est primordial que je me traite avec davantage de douceur et d’indulgence.  Vouloir atteindre la perfection sans cesse n’est qu’un fantasme bloquant l’action et l’épanouissement. 

Un calme et une sérénité au retour 

Au fur et à mesure des jours, ma conscience s’est apaisée, mon entrée en méditation était plus rapide et moins contrariée par mes nombreuses pensées. Je me sentais alors superbement bien. La question que j’ai posé à ce sujet fût donc : « Mais comment garder cet état de sérénité dans notre vie réelle, parmi nos multiples sollicitations : enfants, travail, société etc ? »

-> il faut faire confiance à notre mémoire corporelle qui est plus forte que tout ce qu’on peut lire par ailleurs. Tout comme lors d’un accouchement, où tout ce qu’on a lu précédemment sur la gestion de la douleur s’efface et il ne nous reste ce que l’on a pratiqué physiquement et dont le corps se souvient. En fait, tout est en nous. Alors que l’on aurait tendance à chercher des réponses en dehors pour des raisons inconnues, il suffit de revenir en nous et de s’épargner la recherche d’un chemin intellectuel. Respirez et faites confiance à votre corps. « Quand je prends ce temps pour moi, je suis capable de revenir en moi rapidement » nous dit Marie-Cécile.

Alors, mon apaisement je l’ai gardé pendant plus d’une journée après mon retour à la maison. Forcément, comme je le craignais, il a baissé après quelques heures passées avec mes filles… Pour autant, j’ai gardé les enseignements appris pendant ce stage de yoga et essaie de les mettre en pratique autant que possible.

Yoga et méditation tous les matins

Par exemple, depuis 1 semaine, je m’octroie (de nouveau ^^) un réveil en douceur avec une quinzaine de minutes de postures de yoga suivies d’une séance de méditation. Et effectivement, cela m’est beaucoup plus aisé qu’auparavant de me concentrer et d’entrer dans un état méditatif rapidement. Nos nombreuses séances de méditation (en salle et dans le jardin : le top !) m’ont été bénéfiques.

Marie-Cécile nous a guidé avec du yoga nidra (yoga du sommeil). Sur le site de Uma Dinsmore Tuli yoganidranetwork, l’on peut trouver des yoga nidra gratuits en anglais et en français.

Je veux encore plus accorder un soin particulier à mon corps. C’est une enveloppe que je dois bien traiter pour qu’elle m’amène loin et longtemps 🙂

Dans notre société actuelle, tout est fait pour nous inciter à rester à l’extérieur. Je pense qu’il est important de trouver son équilibre. L’une des participantes s’est reprochée de ne pas pratiquer le yoga et la méditation alors qu’elle vit seule et qu’elle aurait le temps de le faire. Or, moi même, Maman de deux filles en bas-âge, d’un chat et d’un mari (ah non, lui il se gère tout seul… en général ^^ ah ah !), j’ai aussi la possibilité de trouver du temps pour prendre soin de moi. C’est une question de priorité et de savoir ce qui est vraiment bon pour soi. En ce qui me concerne : passer du temps sur les réseaux sociaux au risque de me stresser et me morfondre que je n’ai pas assez de temps ou bien enchaîner quelques postures de yoga, me relaxer et me remercier d’avoir pris soin de mon corps et de mon esprit ? Vu comme ça, le choix est vite fait non ? Dans les faits, ce n’est pas si évident j’en conviens et c’est bien plus complexe qu’on pourrait le croire, mais ce n’est pas le sujet de cet article. 

De belles rencontres

D’ordinaire, je n’aime pas les temps morts dans les groupes, salons, stages etc. Je m’isole, ne sachant que faire et ayant peur de déranger. Cette fois, ce fût différent. La bienveillance de notre groupe m’a encouragée à rechercher de la compagnie et à échanger avec toutes. J’ai le sentiment qu’un lien s’est créé entre nous et nous avons l’intention de nous revoir bientôt. Ce fût donc une belle rencontre et je suis ravie d’avoir fait votre connaissance mesdames ! 🙂

Photo personnelle

Nous nous sommes nourries les unes les autres

A plusieurs reprises pendant ce stage de yoga, toutes les 9 en cercle, nous avons laissé nos paroles et nos émotions s’exprimer. Seul un (magnifique) bâton de parole donnait le LA. Nous nous sommes écoutées les unes et les autres, sans chercher à apporter de solution ou à rassurer. Nous étions simplement dans l’écoute et dans l’accueil. C’était bouleversant  ! (oui, j’ai versé ma, enfin… MES larmes à chaque prise de parole de chacune !)  

Un autre moment magique fût lorsque nous nous sommes unies dans un mandala humain. Ce fût marrant à faire et surtout fort de sens. Sûrement que la cohésion ressentie entre nous toutes et les émotions que nous avons laissé révéler y était pour beaucoup. Un bercement, léger et fort à la fois, nous a accompagné pour ce moment émouvant !

Ci-dessous, une photo de ce que peut représenter un mandala humain, bien que ce soit pas celui que nous avons exécuté.

Une détox digitale

Un de mes challenges en me rendant à ce stage fût de me libérer de mon addiction à mon téléphone ! Ne riez pas, je suis certaine de ne pas être seule 😉 Dès mon arrivée, j’ai laissé mon smartphone dans ma chambre, pour ne le consulter qu’à peu de reprises : seulement pour checker si sms de mon chéri et photos de mes filles en vacances (of course !). Pas de réseaux sociaux, pas de mails. Et bien dites-vous que j’ai tenu le coup sans difficultés, inspirée par ce stage et la quiétude de la nature environnante 🙂 Bon, mes travers sont (trop) vite revenus à mon goût mais je m’en rends compte désormais et ai de nouveau mis une limite (c’est pas encore ça mais ça va revenir !)

Une liberté

Elle a explosé en plein vol pendant notre moment de danse libre. Là encore ce fût une bien belle découverte que la danse libre, « un courant chorégraphique né au début du XXe siècle, basé sur la recherche des mouvements naturels du corps en dehors de tout formalisme. » La danse libre « tend à libérer le corps et l’esprit des contraintes et tensions excessives et développe la réceptivité et la fluidité du geste dans le respect de la physiologie du mouvement. » Source : danselibre.net

La pratique que Marie-Cécile a le plus expérimenté et dont elle s’inspire le plus est « les 5 rythmes » de Gabrielle Roth et d’une autre danseuse Véronique Pioch avec sa pratique « Danser, être dansé » .

Je me suis autorisée ce que je ne m’autorise que rarement voire jamais en groupe. Ce n’est pas venu d’un coup bien sûr. Nous avons eu deux séances de danse libre et c’est pendant ce 3e jour, grâce à tous les enseignements de ce stage et des participantes que j’ai osé laisser exprimer mon enthousiasme pour la danse. Je me suis ainsi sentie libre, belle et heureuse ! Jamais je n’avais dansé comme cela et je n’ai qu’une envie : recommencer ! Pour le plus grand plaisir de mes filles qui adorent que je les fasse virevolter dans le salon ^^ (ah, doucement me dit le Papa ! oups :/ )

De la clairvoyance et de l’assurance.

Je travaille beaucoup sur moi ces derniers mois et aime apprendre en développement personnel. Ce stage de yoga m’a fait faire un bond en avant. Je ne sais pas si j’ai trouvé mon centre comme je l’escomptais. J’ai pour autant le sentiment d’avoir trouvé un alignement, confirmé grâce à un tirage de tarot avec Christine, également stagiaire. C’est comme si tout s’imbriquait naturellement et logiquement. J’ai eu certaine de mes réponses et sait surtout maintenant que toutes les solutions (ou presque) sont en moi. Je cogite moins depuis ce stage et j’en suis revenue plus sereine, heureuse, amoureuse de la vie, reconnaissante et regonflée à bloc ! (oui, rien que ça !)

Lison des Sources – Photo personnelle

Parlons un peu du lieu maintenant. Lison des sources, cet ancien prieuré reconverti en gîte de groupe et tenu par Sandrine a contribué à faire de ce stage de yoga un magnifique moment ! A proximité d’une cascade, à l’orée de chemins de randonnée, dans un calme reposant et verdoyant. Alors même que nous sommes arrivées sous la pluie et que d’ordinaire je n’apprécie guère cette météo, j’ai goûté au charme envoutant de cette nature sous la grisaille et enveloppée de son brouillard. 

Lison des Sources – Photos personnelles.


On pourrait croire que Sandrine, la maîtresse des lieux, a déjà vécu mille et une vies ! Dotée d’un bagage professionnel important, elle a su répondre à toutes nos questions diverses et variées, voire parfois carrément loufoque, il faut le dire ! 

Je n’ai pas tout dévoilé de ce stage non plus, faut bien garder quelques surprises ^^

Avez-vous déjà participé à un stage de yoga ? Est-ce que cela vous donne envie de prendre part à un prochain événement ? Il en existe certainement près de chez vous et puis Marie-Cécile, avec Yoga, Souffle et Mouvement en organise régulièrement dans la région Auvergne Rhône-Alpes et je vous les recommande 😉

Partagez !

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.